INFORMATIONS PERMANENTES ET ARCHIVES > Archives des éditoriaux de la revue l’Objectif >
116- Nos projets d’organisation pour l’avenir
 

Extrait de l’éditorial du bulletin n° 116 de la revue « L’Objectif »

Dans ce deuxième numéro de l’année, je voudrais évoquer essentiellement nos projets d’organisation pour l’avenir car le moment est venu de passer à la mise en oeuvre de nos idées, souvent exprimées ici, et approuvées dans leurs principes par nos assemblées générales.

Vers le "haut" tout d’abord nous avons élaboré un projet de convention avec un certain nombre d’autres fédérations d’armes visant à créer une réunion nationale des associations de l’Armée de terre (Ranat), structure légère à présidence tournante, interlocutrice unique du Cemat. Visant à obtenir la reconnaissance et le soutien de l’armée active, cette réunion s’engagerait, en échange, à appuyer les actions de l’Armée de terre dans les domaines notamment du recrutement, de l’accompagnement, et de la reconversion des engagés.

Il va de soi que l’indépendance et le fonctionnement interne de chacune de ces associations n’en seraient en rien affectés. Nous espérons aboutir à une signature avant l’été.

Vers les amicales ensuite, une enquête a été menée et bien que toutes n’aient pas encore répondu, on peut se faire une idée assez précise de l’état des lieux en ce domaine.

Marquées par la disparition d’un grand nombre de régiments et un certain vieillissement, quelques unes n’ont plus d’existence active, mais une quarantaine environ sont bien vivaces. Elles se caractérisent en revanche par une extrême diversité : certaines sont directements liées, seules ou regroupées, à leur régiment d’origine ; d’autres sont des amicales dites orphelines, leur unité "mère" ayant été dissoute, ou n’ont plus qu’une référence purement géographique, sans aucun lien direct avec une unité d’artllerie existante ou ayant existé ; grande diversité enfin, quant au volume d’adhérents ou quant à leurs relations avec la FNA. On peut également constater un grand déséquilibre territorial avec des "déserts", notamment dans l’ouest, le centre et le sud-ouest du pays.

Cette étude vous sera présentée dans nos colonnes dès que possible. Sans attendre les résultats définitifs, nous allons cependant contacter les présidents d’associations pour leur proposer d’adhérer à nos projets, en particulier, en s’engageant à accueillir les isolés existants ou se présentant dans leur aire géographique de cent kilomètres et à susciter des volontaires afin d’animer le maillage des "déserts" mentionnés plus haut (accueil, information, activités diverses, mémoire, représentation et festivités).

Tout ceci fera naturellement l’objet d’une "charte" dont tous les signataires constitueront alors le premier cercle de cette entreprise.

Notre prochain conseil d’administration sera saisi de ces propositions d’actions.

Général de division (cr) A. PEDRON

Retour






____________

Fédération Nationale de l'Artillerie