INFORMATIONS PERMANENTES ET ARCHIVES > Archives des éditoriaux de la revue l’Objectif >
122- Quelques objectifs atteints - Octobre 2007
 

Extrait de l’éditorial du bulletin n° 122 de la revue L’OBJECTIF.

Dans ce numéro de rentrée, je reviendrai sur nos dernières activités tout en évoquant l’avenir proche.

Comme prévu, fin juin et début juillet nous avons enchaîné notre visite traditionnelle en régiment au 54° RA et les cérémonies de Wagram à Draguignan. Ces deux évènements étant largement relatés plus loin, je me contenterai de constater que si ces deux manifestations ont été une parfaite réussite, la participation de nos adhérents à base de solides habitués aurait sans doute pu être plus massive afin de mieux manifester tout l’intérêt que nous leur portons, d’autant que cette année nous avions pu obtenir d’importantes facilités logistiques.

Les affaires en cours se dénouent au fil du temps. Aussi, je me limiterai à n’en citer ici que celles qui me semblent les plus marquantes.

  • La parution de notre ouvrage "Artilleurs en Algérie, 1954-1962, un défi relevé", préfacé par le général Monchal, sur le métier depuis plus de deux ans maintenant, est prévue vers la mi-novembre. Il peut être commandé dès maintenant auprès de la FNA, mais il sera également mis directement en vente à la Sainte-Barbe parisienne, auprès des Amicales qui en feront la demande ainsi qu’au musée de l’artillerie à Draguignan. Je profite de cette occasion pour remercier vivement le Comité de rédaction et les témoins qui ont accepté de prêter des documents de toutes sortes ou de nous faire part oralement ou par écrit de leurs expériences personnelles.
  • La progression des études pour développer notre site Internet, sans doute avec d’autres intervenants concernés, et dont nous reparlerons sans tarder.
  • Sur un tout autre plan, cette rentrée dans une nouvelle donne doit retenir toute notre attention pour la Défense en général, comme pour l’artillerie en particulier. Ne parle-t-on pas dans certains organes de presse, généralement bien informés, de plans qui, après les six mille suppression de postes en 2008, pourraient atteindre plus de cent mille vers 2015 ? Et que dire de notre artillerie sol-air, une nouvelle fois aux premières loges de ces vastes desseins ? Souvenons nous, encore une fois, que s’il est facile de supprimer, il est beaucoup plus malaisé de reconstruire quand le besoin s’en fait sentir.

Je vous donne maintenant rendez-vous à notre Sainte-Barbe le samedi 8 décembre prochain, cette année recentrée sur les Invalides. Le programme détaillé vous en sera communiqué selon les errements habituels dans les meilleurs délais.

Général de division (2s) Alain Pédron






____________

Fédération Nationale de l'Artillerie