INFORMATIONS PERMANENTES ET ARCHIVES > Archives des éditoriaux de la revue l’Objectif >
125- Des voeux pour la Défense
 

Au moment où j’écris ces quelques lignes, les mesures détaillées concernant les unités affectées par les différents mouvements entraînés par la Réforme des Armées (changements : dissolutions, regroupements, création des nouvelles Bases etc.) auraient déjà dû être officiellement publiées., Il semble bien, d’après nos dernières informations, qu’il faille attendre la fin du mois de juillet pour enfin connaître le nouveau dispositif.

L’actualité militaire très riche en cette période est évidemment dominée par la récente parution du Livre blanc sur la Défense et la Sécurité intérieure, très attendue par la communauté de la Défense dans son ensemble : c’est donc pour nous aussi le thème central de nos réflexions.

Dans ce numéro, vous pourrez donc prendre connaissance d’une synthèse élaborée par notre rédacteur en chef. Elle représente l’essentiel des 320 pages de ce document fondateur, et permettra à ceux qui n’auraient pas encore eu le temps de s’y consacrer de se faire une idée un peu plus claire de son contenu.

Dans l’attente des précisions, toujours à l’étude, qui nous permettront de mesurer leur impact sur notre arme, l’artillerie, je me contenterai aujourd’hui de porter un regard plus général sur la Réforme annoncée, en formulant les craintes engendrées par certaines des décisions qui nous sont déjà connues.

A quoi pouvait s’attendre la Défense dans un pays qui a 1300 milliards d’euros de dettes, une croissance molle, et dans un environnement international peu lisible ? Certainement pas à un miracle, et il n’y a donc pas de surprise.

Le terrorisme, menace placée au premier rang, entraîne logiquement le renforcement du Renseignement qui bénéficiera de la priorité des efforts et de moyens accrus. Mais pour le reste, hormis le nucléaire qui demeure, heureusement, sanctuarisé, des capacités réduites dans chacune des Armées traduisent clairement la baisse de nos ambitions.

Concrètement, à échéance de six à sept ans sans doute, 54 000 hommes en moins, de nombreuses unités dissoutes, des implantations resserrées, des garnisons abandonnées, des chiffres fortement revus à la baisse pour nos potentiels de projection et certains de nos programmes.

Face à cette nouvelle donne, une promesse : les économies réalisées serviront à améliorer nos programmes d’équipement. Un espoir également : que l’Europe prenne le relais, et qu’une certaine mutualisation des moyens soit enfin mise en œuvre.

Acceptons en l’augure, mais les expériences passées peuvent faire penser que cette vision repose sur un certain nombre de paris : celui de l’Europe, voire de l’Otan, venant combler les capacités que nous aurions perdues, mais rien n’est moins sûr ; celui de la pérennité des financements promis, car si les effectifs supprimés ne se retrouvent plus jamais, les budgets, eux, sont contingents et peuvent être remis en question au moindre changement politique et servir de variable d’ajustement, comme on l’a vu maintes fois.

La vigilance sera donc particulièrement nécessaire pour que cette Réforme ne se traduise pas par notre abaissement durable dans le concert des puissances mondiales et que l’on puisse conserver, au contraire, la place que nos anciens gouvernants et chefs militaires avaient su conquérir : tel est le vœu que nous formons pour nos Armées.

Nous aurons forcément l’occasion de revenir sur l’ensemble de ces sujets dans un très proche avenir.

Je ne saurais achever cet éditorial, sans saluer le geste digne et hautement symbolique du Général d’armée Cuche, notre ancien chef d’état-major de l’Armée de terre, un chef soucieux d’assumer la totalité de ses responsabilités, gage de son autorité, ce qui n’excuse en rien les fautes qui ont été commises, n’hésite pas à en endosser les conséquences au nom de sa fonction, mais ne veut pas laisser l’opprobre atteindre l’Institution tout entière.

Je vous souhaite à tous de passer avec les vôtres d’excellentes vacances d’été et vous donne rendez-vous à la rentrée.

GD(2s)Alain Pédron

.






____________

Fédération Nationale de l'Artillerie