INFORMATIONS PERMANENTES ET ARCHIVES > Archives des activités > Archives des Assemblées générales >
Présentation et approbation du rapport moral 2009
 

Retour

L’Assemblée générale annuelle de la Fédération Nationale de l’Artillerie, convoquée par son Président, le général de division (2s) Alain Pédron , s’est tenue le samedi 12 décembre 2009 à l’Hôtel national des Invalides, à Paris.

La séance est ouverte à 14 heures 45.

Trente membres, dont quinze présidents d’amicale, participent à l’assemblée générale ou sont représentés. Le Président présente les excuses du général de corps d’armée (2s) Morisot absent de Paris, du général Carmona et de monsieur Vaurabourg, indisponibles pour raison de santé.

Voir la liste des participants en annexe.

Le Président présente le projet de rapport moral en intégrant les propositions retenues en cours de séance :

« Le rapport moral 2009 a comme d’habitude l’ambition de vous faire le point des activités de la FNA à titre de compte rendu, au cours de l’année écoulée, des difficultés rencontrées et de tracer les axes d’effort pour l’année à venir, en tenant compte du nouveau panorama déjà largement mis en place à la suite des restructurations en cours
Sur un plan très général on peut constater qu’en 2009 les événements ont continué à se dérouler tels que prévus pour la vie de l’artillerie.
On a par ailleurs noté une évolution positive en Afghanistan en ce sens que les pertes subies l’an dernier ont semble t-il provoqué une salutaire prise de conscience sur la nécessité des appuis en opérations, (voir à ce sujet les informations sur l’action de nos artilleurs et de leurs Caesars) ,ce pourquoi nous n’avions cessé de militer pour notre part.
Les mêmes événements ont en revanche incité certaines familles à déposer plainte contre les autorités militaires. Est ce un pas de plus vers la judiciarisation de notre société, dans la droite ligne des usages américains et du domaine de la santé chez nous ? On peut le craindre.
Dans le domaine de l’information militaire, suite aux demandes de la Ranat, le Général chef d’état-major de l’armée de terre a entrepris de diffuser à l’attention des amicales et associations que nous représentons une lettre d’information reprenant l’essentiel de ce qui fait l’actualité militaire, c’est un effort que nous saluons.
Abordons maintenant les diverses têtes de chapitre. »

Nos activités

Visite du 402° RA à Châlons : Le programme axé sur la dissolution prévue du dernier régiment Hawk et le devenir de l’artillerie sol-air a incité de nombreux participants à venir qui, pour certains ont retrouvé, avec joie, le quartier de l’ancienne École d’application de l’artillerie. Ce fut une journée passionnante et parfaitement bien organisée.

Dissolution des 12° et 57° RA : Le général Pédron a assisté à la cérémonie de dissolution du 12° RA, qui a rassemblé beaucoup d’anciens dans le recueillement Ce fut une manifestation émouvante qui a réuni de très nombreux artilleurs.. Monsieur Berthon pour sa part s’est rendu à Bitche pour la dissolution du 57° RA.

Wagram 2009 à Draguignan : En dépit d’un programme attractif centré sur le bicentenaire de Wagram, le nombre de participants et d’étendards d’amicale n’a sans doute pas été à la hauteur des espérances.
Les causes de cette désaffection sont, sans doute, à rechercher dans la date choisie (celle de la grande migration d’été), dans une planification dans laquelle existent plusieurs temps morts et dans un horaire de fin de spectacle trop tardif.
Conséquence des nombreuses dissolutions ayant eu lieu, le nombre des étendards d’active sur les rangs de la prise d’armes apparait également, hélas, au fil des ans comme de plus en plus réduit.
Un album photos a été réalisé par l’École et peut être commandé ou acheté sur place.

Voyage FNA/Amraf
Le voyage historico-touristique, début octobre, à Vienne et sur les champs de bataille de Wagram et d’Austerlitz, grâce à l’intérêt des objectifs visés et à la forte implication du commandant Wenden et de ses collaborateurs, a été une parfaite réussite.
Il a réuni près de soixante personnes. Cette formule de voyage organisé conjointement par la FNA et l’Amraf pourra être renouvelée si les participants potentiels en manifestent le désir.

Sainte Barbe 2009 :
Très belle cérémonie qui a été rehaussée par la présence du chef d’état-major de l’armée de terre, qui a pris la parole, après les allocutions traditionnelles du Général commandant l’école et du président de la FNA
De l’avis général, le « Buffet des artilleurs » fut fraternel, copieux et savoureux.
« L’artilleur de Metz » entonné en final, prouva que les traditions étaient bien vivantes.

Les difficultés résiduelles

Les correspondants locaux :
L’espoir de trouver des correspondants locaux ne s’est pas encore concrétisé en raison du manque de volontaires, mais le projet de permettre à tout artilleur isolé de pouvoir dans chaque région se rattacher à un correspondant de l’arme doit devenir réalité peut-être en cherchant d’autres solutions, par exemple, en s’appuyant davantage sur le maillage des amicales existantes.

Local : La FNA n’a toujours pas trouvé de local définitif à la mesure de ses moyens pour permettre au Bureau de travailler normalement. Les réunions du mercredi après midi s’effectuent, soit à l’École militaire, soit dans une maison des associations de Paris (Ve ou VIIIe arrondissement). Par contre aucune solution n’a été trouvée pour entreposer les archives.
Le siège social est toujours 20 rue d’Aguesseau 75008 Paris.
Ne disposant plus de téléphone fixe, la FNA l’a remplacé par un téléphone mobile ; 06 66 98 42 13.
Des possibilités de sous-location (auprès d’une autre association) à l’Ecole militaire, qui accueille plusieurs associations ou fédérations, existeraient. Une recherche ciblée sera menée début 2010.

Fonds d’aide sociale : créé par le conseil d’administration du 28 mai 2008, il est doté de mille euros. Il n’a fait l’objet d’aucune demande d’intervention. Une réflexion sera menée sur les conditions d’attribution et d’information des amicales et des régiments.

La Ranat :
Le général Lang vient d’être réélu à la présidence de la Ranat. La « Réunion » regroupe quinze fédérations d’arme ou amicales nationales. Elle a décidé, en liaison avec le Cemat, de porter ses efforts dans trois directions :

  • diffuser les informations relatives à l’armée de terre, présenter les points de vue du Cemat et les mesures prises,
  • Participer aux actions de solidarité au profit des militaires et de leur famille, dans le besoin,
  • Faire le point sur les différents organismes, dans un souci d’efficacité, s’occupant de ces actions et sur les modalités de mise en œuvre au sein de l’armée de terre (amicales d’arme ou de spécialité, en particulier) les situations étant des plus diverses.
    La reconversion est plus ou moins laissée en jachère car trop lourde à suivre. En outre, un dispositif interarmées complet est en train de se mettre en place.

Plan d’action 2010

« Consolidation »
sera le maître mot en 2010

Après ce bilan j’estime que, sans négliger naturellement de saisir toute occasion de faire progresser notre fédération, il convient de consolider l’ensemble sur plusieurs points.

L’Objectif :

L’Assemblée générale considère que la formule actuelle satisfait la grande majorité des abonnés, grâce, en particulier à l’action du général Carmona, rédacteur en chef, et du commandant Wenden chargé de la mise en page et de la réalisation de la maquette. La présentation des photos insérées dans les textes s’est nettement améliorée. Elle sera poursuivie à un haut niveau

Commercialisation d’ « Artilleurs en Algérie » :
Un effort sera prononcé, en 2010, pour terminer la vente des livres achetés par la FNA.
D’une part, des contacts sont en cours avec plusieurs journalistes et avec des directeurs de revue influents pour que « Artilleurs en Algérie » soient référencés et présentés et ainsi connus, à un public aussi large que possible au-delà du cercle restreint des armées.
D’autre part, il est demandé aux présidents d’amicale de bien vouloir renouveler la campagne d’information qu’ils avaient entreprise lors de la sortie du livre. À cet effet, il leur a été adressé, des prospectus publicitaires et des bons de commande.
Les « Amis du musée de l’artillerie de Draguignan - (Amad) [1] », pour participer à cette action promotionnelle, ont imprimé ces documents et les ont joints à leurs courriers. Pour leurs besoins, les présidents d’amicale peuvent leur demander des exemplaires supplémentaires.
Il est décidé d’affecter au fonds d’aide sociale les bénéfices réalisés sur la vente des livres.

Les amicales
Toute opération sur les forces d’active ayant de facto des répercussions sur les activités des amicales et de la FNA voire même sur leur existence il convient d’en examiner les conséquences et les mesures à prendre.
On a noté cette année une disparition, celle de l’amicale du 1° RA de la DFL par extinction, et une résurrection celle du 12°/ 212°RA due à l’action de son nouveau président, le commandant Pertusa, qui a pris contact avec l’Amicale des 1°, 4°74° RA. en vue d’étudier un rapprochement avec le 1er RA ; au titre d’une certaine proximité géographique, mais aussi et surtout du matériel servi, des nombreux personnels mutés cet été du 12 au 1, et de la batterie cobra affectée elle aussi à ce même régiment. Ceci n’empêchant pas évidemment de nouer des relations de proximité avec le groupe géographique futur arrivant dans la garnison.
Au dernier conseil d’administration le général Morisot a proposé que les amicales ouvrent leur recrutement au personnel d’active, en supprimant le terme d’ « anciens » de leur appellation à l’instar de ce que font les troupes de marine, et qui leur assure un renouvellement régulier de leurs effectifs.
Un large consensus s’est fait au sujet de cette proposition dont la mise en œuvre statutaire est du ressort de chaque amicale , le président y étant pour sa part tout à fait favorable
Le président de l’ « Amicale des anciens du 35° RAP et de l’artillerie parachutiste » souligne que malgré le nom de son amicale un fort pourcentage de personnel d’active y adhère.

Sol-air
L’an dernier à cette même époque face au problème posé par la quasi disparition de la composante sol-air nous avions étudié la proposition d’un chef de corps visant à créer une amicale regroupant le personnel issu de l’artillerie sol-air autour du 54°RA Pour mémoire notre position avait alors été la suivante. "La FNA qui a déjà discuté de cette proposition en conseil d’administration reconnaît tout l’intérêt d’une telle formule mais estime inopportune la création d’une structure supplémentaire entre les amicales existantes et la FNA .Elle a fait part de cet avis au chef de corps en question " et par ailleurs le colonel Petit a été mandaté pour prendre cette question en charge.
Cela a donc été fait et a été concrétisé par la création de « Cesane », la Communauté sol-air nationale, qui dans le respect du souhait formulé l’an dernier et rappelé ci-dessus vise donc à établir un partenariat entre amicales sol-air et à renforcer leur sentiment d’appartenance à la dite communauté Un certain nombre d’amicales a déjà adhéré à ce projet

Le site internet
Vous vous souvenez bien sûr qu’une de mes premières préoccupations en arrivant à la FNA, il y a quelques années déjà, fut d’en créer un, tout de suite après nous être abonnés à internet. Et depuis avec la mise en œuvre de ce projet par notre maitre de la toile le général Bariller, nous n’avons cessé d’essayer de l’animer et de le faire progresser.
Fragile techniquement et économiquement dans sa configuration initiale, nous avons opéré avec succès un changement d’hébergeur financé par nos camarades de l’Amad qui désiraient se lancer également dans l’aventure.
Ce changement s’est accompagné d’une modification de structure traduite par la présentation d’un portail global « Artillerie » , diversifié en un site FNA propre, un site Basart et un site Amad. Césane pour sa part à l’instar de certains régiments ou amicales a aussi créé le sien, ce qui entraine maintenant une offre très complète.
Ces modifications ont entrainé une diminution de la fréquentation de notre propre site et ceci nécessite de notre part une analyse et une prise de mesures adéquates.
Le problème actuel, à mon avis, n’est donc plus de diversifier le paysage à l’infini mais plutôt de le canaliser pour que le consultant extérieur sache où il peut trouver tel ou tel renseignement d’une part, sans trouver trois fois la même chose sur trois sites différents d’autre part. Ce risque évoqué dès l’origine est bien réel, aussi s’agirait- il aujourd’hui de mettre sur pied une sorte de code de bonne gouvernance qui pourrait passer par :

  • un "tracé" des frontières ou une certaine répartition des rôles
  • une détermination des différents liens à établir pour innerver l’ensemble.
    Je considère pour ma part que l’Amad , l’une des parties prenantes du portail Artillerie, est totalement indépendant de la FNA, mais que les autres en sont des émanations à des titres divers et que c’est donc essentiellement entre eux que peut se faire cette sorte de coordination.
    Au delà de cette nécessaire remise en forme il convient naturellement de continuer notre travail sur la présentation et les contenus de nos sites pour rester attractifs aux yeux des populations visées. Nous avons déjà commencé à œuvrer en ce sens à la FNA en déterminant ce qui, dépassé ou obsolète, devait disparaître de l’écran.
    Puis passer à l’examen critique de nos rubriques : renforcer ce qui marche ou devrait marcher, vie de l’arme, vies des amicales, agenda , retrouvailles, essentiellement.
    La rubrique « Reconversion » est supprimée. En revanche, il pourrait être envisagé, comme cela m’a été proposé, la mise sur pied de ce qui pourrait être un conservatoire de ce qui paraît de façon dématérialisée dans notre domaine et que personne d’autre ne semble faire.
    J’y suis ouvert sous réserve d’une faisabilité (technique et personnel) à vérifier, dans le cadre général de la consolidation de nos chantiers.
    2010 pourrait de toute façon être consacré à la mise au point, dans la plus grande concertation possible, de ce chapitre particulier.
    A ce stade de la discussion le Général Bariller notre spécialiste estime très difficile la mise sur pied d’une telle proposition avec nos moyens actuels.

Conclusion

En 2010, trois événements importants pour les artilleurs sont à signaler :

  • Centenaire des 54ème et 61ème régiments d’artillerie,
  • Soixante dix ans de la Bataille de Stonne, pour lesquels une cérémonie est organisée par l’amicale des anciens des 42°/242° RA de la 3° DIM.
    Pour le premier semestre, la FNA étudie d’une part, avec le général Grenier, la possibilité de visiter à Bourges les établissements industriels de Nexter et éventuellement d’autre part d’effectuer une visite dans un régiment (28° Groupe géographique ?).
    Suite aux nombreux déplacements d’unité et de dissolutions de régiments accompagnées par l’abandon de quartiers d’artillerie, les amicales peuvent se faire aider financièrement pour rassembler les souvenirs des régiments dissous et la pose de plaques ou l’érection de stèles commémoratives diverses (s’adresser à la FNA.)
    Le rapport moral, soumis au vote des participants est accepté ainsi que la résolution n° 1 :
    « L’Assemblée générale consultée approuve à l’unanimité des voix le rapport moral 2009-2010 présenté par le Président. »

[1] Quartier Bonaparte BP 400 83007 DRAGUIGNAN CEDEX.

Participation à l’AG





____________

Fédération Nationale de l'Artillerie