INFORMATIONS PERMANENTES ET ARCHIVES > Archives des éditoriaux de la revue l’Objectif >
Editorial du n°135 de l’Objectif
 

Le début de la nouvelle année offre traditionnellement l’occasion de présenter à la fois ses vœux et ses projets, tant il parait logique d’ associer ces deux éléments.

Je ne reviendrai pas sur 2010 car cette dernière année malgré tout l’intérêt qu’elle a présenté a déjà été beaucoup évoquée et, dans ce numéro même, vous pourrez vous remettre en mémoire ses principaux aspects en prenant connaissance du compte rendu de notre Assemblée générale du mois de décembre et du Rapport moral associé.

Mais parlons tout d’abord de notre arme, l’artillerie. Le passé s’estompe, lentement mais sûrement, avec les dernières dissolutions à venir, concernant en principe les 8 et 402°RA, cependant que le nouveau paysage se met en place de façon aussi régulière : regroupement à Draguignan des écoles de l’ infanterie et de l’artillerie, densification et reconfiguration de façon plus polyvalente des régiments, poursuite régulière de l’équipement en Caesar, ventilation nouvelle des Mistral à la fois dans le dernier Régiment ayant l’étiquette sol-air et dans les RA sol-sol, redistribution des moyens de renseignements Il faut également et surtout souligner l’effort de modernisation consenti au profit des ensembles sol -sol et sol- air afin de les mettre en capacité de mener une guerre moderne au sein d’un dispositif international (avec ses systèmes Mids , Atlas , Martha... déjà en place ou en voie de l’être), et de la formation d’un personnel apte à délivrer des tirs efficaces de toutes origines.

Constatons que cette nouvelle donne et la prise de conscience aux divers échelons de ces capacités ont, après les rudes leçons initiales d’ Afghanistan, permis aux appuis de jouer pleinement le rôle qui est le leur et à nos artilleurs de faire valoir leurs savoir-faire. En témoignent les récentes décorations accordées à plusieurs militaires du 40°RA ou aux tout derniers tirs décisifs du 93°RAM au profit des troupes appuyées.

J’aborderai maintenant, mais tout est lié, la problématique de la Fédération et des Amicales qui en sont la colonne vertébrale. Une fois de plus, faisons le constat du vieillissement et d’une certaine désaffection envers le mouvement associatif. Face à cette situation, il n’est évidemment pas question de baisser les bras : cette année 2011 sera donc délibérément placée sous le signe d’un nouvel effort en faveur du recrutement et du rajeunissement pour tenter d’infléchir cette tendance.

A cet effet, au- delà de nos activités habituelles, nous allons œuvrer principalement dans deux directions :

  • La recherche, à partir des Régiments, de jeunes retraités ou de non rengagés susceptibles d’apporter le sang neuf indispensable, le désir de regroupement des personnels ayant participé ensemble à des actions extérieures devant d’ailleurs constituer à cet égard un élément très favorable. Une lettre à leur intention et un petit document d’information sont actuellement en cours de préparation et seront mis à la disposition des Chefs de corps dès que possible
  • La relance de notre site Internet dans le sens d’une plus grande actualisation de son contenu et d’une meilleure mise en valeur de ses chapitres qui nous semblent les plus porteurs, comme les « retrouvailles » ou la Vie des Amicales ...ou les plus utiles, tels que l’adhésion en ligne par exemple.

Je terminerai cet éditorial en ayant une pensée toute particulière pour nos artilleurs, et leurs familles, présents en nombre sur les différents théâtres d’opérations, et payant parfois de leur vie leur engagement au sein de nos forces en faveur de la paix.

....Et en présentant, au nom de la Fédération Nationale de l’artillerie, à chacun d’entre vous ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, mes meilleurs vœux pour l’année 2011.

Général de Division (2s)Alain Pédron






____________

Fédération Nationale de l'Artillerie