Son fonctionnement >
Article sur la Fédération Nationale de l’Artillerie
 

Retour

Source : Atlas 2011 de l’Artillerie

La Fédération Nationale de l’Artillerie a été fondée en 1919, au lendemain de la Première guerre mondiale.

Ses objectifs
Regroupant en son sein tous les artilleurs qui le souhaitent, la Fédération a pour but essentiel de maintenir et de perpétuer avec les traditions de l’Arme, des sentiments d’honneur et de foi patriotique et d’assurer une communion étroite entre les forces vives du pays et son Armée.

Elle se compose des associations amicales d’artilleurs ayant adhéré à ses statuts, de membres individuels d’active, de réserve, ou retraités et de membres bienfaiteurs.

Elle favorise le recrutement de ces volontaires et harmonise les activités de l’ensemble.


Ses relations avec l’armée d’active et les autres associations
La fédération entretient des relations étroites avec l’Armée d’active. Elle est en liaison permanente avec l’École d’Artillerie et les Régiments de l’arme, et participe régulièrement à leurs cérémonies et manifestations.
Elle est membre de la Réunion des Associations Nationales de l’Armée de terre (Ranat) signataire d’une Convention avec le Chef d’état-major de l’Armée de Terre. Ceci lui assure, entre autres, un accès privilégié à l’information, tout en lui permettant de faire également connaître l’opinion de ses membres aux échelons supérieurs.


La FNA organise un certain nombre d’activités qui lui sont propres.

  • Elle commémore la Sainte-Barbe à Paris, conjointement avec l’École d’artillerie et avec ses homologues réservistes de l’AMRAF.
  • Elle participe à la célébration de l’anniversaire de la victoire de Wagram au mois de juillet à Draguignan.
  • Elle met sur pied chaque année, la visite d’un Régiment ou d’une unité de l’Arme à laquelle sont conviés tous ses adhérents.
  • En liaison avec l’AMRAF, elle organise un voyage annuel à l’étranger à vocation touristico - militaire, qui est également ouvert à l’ensemble de ses membres. A titre d’information, les voyages précédents ont conduit l’Association successivement à Vienne sur le champ de bataille de Wagram, au Portugal et le prochain est prévu en Pologne.


    Elle publie une revue trimestrielle, l’Objectif.
    Chacune des livraisons comporte de courtes synthèses élaborées à partir des Bulletins d’information édités par les Amicales de l’arme qui parviennent au siège. La rubrique « Vie des Amicales » qui les regroupe offre un panorama des activités diverses menées par celles-ci.
    S’y trouve également dans l’Objectif un certain nombre d’informations régulièrement actualisées sur les armées et notamment sur l’artillerie, et, ainsi suivre la mise en place de la réforme desarmées en cours.
    De même, les articles d’informations ayant traits à la vie des unités, tant en opérations que dans leurs cantonnements, à leur entraînement, à l’arrivée éventuelle de nouveaux matériels constituent de véritables témoignages de terrain Ils sont rédigés par des cadres officiers ou sous-officiers voire par des militaires du rang.
    Enfin, les articles traitant de l’artillerie à travers les âges, française ou étrangère, sont régulièrement proposés par quelques uns de nos éminents spécialistes ou chercheurs.


    Bien dans son époque...
    ... Et soucieuse de s’adapter en permanence aux temps présents pour conserver son influence et son efficacité, la FNA s’efforce en tout domaine de pratiquer les évolutions nécessaires.
    C’est ainsi qu’elle a créé en son sein un fonds d’action sociale destiné à venir en aide à ses ressortissants non ou insuffisamment couverts par les dispositifs officiels existants.
    Elle examine actuellement en liaison avec l’Association Terre Fraternité les modalités d’une extension éventuelle de son rôle social auprès des artilleurs blessés au cours des Opex et de leurs familles.
    Dans le domaine de la communication, elle a adopté l’Internet pour ses liaisons et a mis sur pied son propre site, en constante évolution, pour l’information de tout un chacun sur notre Arme.
    On peut notamment y trouver des rubriques sur les Amicales, les activités organisées, les retrouvailles, les recherches historiques ....ainsi que de nombreux liens avec le monde de la Défense en général et celui de l’Artillerie en particulier.


    La FNA a apporté sa contribution dans celui de la mémoire en publiant un ouvrage collectif « Artilleurs en Algérie 1954-1962, un défi relevé » paru en 2007 et toujours disponible. Il s’agit là probablement du seul document traitant des problèmes spécifiques auquel notre arme a été confrontée au cours de ce conflit particulier.


    Aujourd’hui, face à la réduction drastique du nombre des unités de l’Arme, et, partant, de celui des artilleurs d’active et des futurs retraités, il convient de resserrer les rangs. Il faut en effet réagir à un certain individualisme, tant des anciens qui ne trouvent pas forcément les mêmes raisons que les générations passées, ayant combattu ensemble, de cultiver le devoir de mémoire au sein des Amicales que des plus jeunes, davantage tendus vers leur avenir personnel et professionnel que vers l’adhésion à des mouvements associatifs en général, quelle qu’en soit la nature.


    Le devoir de mémoire, en effet, loin de constituer un repli sur le passé et sur soi-même doit être un des points d’ancrage grâce auquel les jeunes de notre pays peuvent trouver des raisons de participer activement aux futurs chapitres de notre histoire ainsi que l’occasion d’un enrichissement personnel d’une valeur inestimable.


    C’est l’un des défis qui se présentent à la FNA.


    Avec l’aide de tous, avec votre aide, elle a la ferme volonté de le relever.
(JPG)
En visite au 40e RA à Suippes
(JPG)
(JPG)





____________

Fédération Nationale de l'Artillerie