INFORMATIONS PERMANENTES ET ARCHIVES > Archives des éditoriaux de la revue l’Objectif >
Editorial du n°152
 

A chacun sa page d’histoire

Les dernières troupes du défilé du 14 juillet viennent de passer place de la Concorde alors que j’écris ces quelques lignes. Les fanions, drapeaux, étendards des unités dissoutes en 2015 ont été montrés au public qui ne comprend pas vraiment la signification de cette parade funèbre. L’étendard du 1er RAMa en fait partie et l’Artillerie voit disparaitre un de ses plus glorieux régiments. Elle voit aussi, comme l’ensemble des armées, ses effectifs diminuer alors qu’un besoin urgent de forces est annoncé par nos chefs militaires confrontés à la mise en œuvre de l’opération Sentinelle, grosse consommatrice de soldats. La réponse gouvernementale d’accorder plusieurs milliers d’hommes supplémentaires aux armées est certes responsable, mais ne nous y trompons pas, ne correspond qu’à une réduction moins rapide du format.

Nos amis italiens ont un esprit de camaraderie tout à fait exceptionnel et qui perdure bien après leur service sous l’uniforme. Nous avons pu le constater lors de la commémoration des combats de la première guerre mondiale en Italie à laquelle la Fédération Nationale de l’Artillerie était conviée. Cette invitation se plaçait dans le droit fil des relations que nous avons créées avec l’Association Nationale de l’Artillerie Italienne depuis plus de deux ans déjà. Notre étendard s’est trouvé en bonne place dans le défilé de plus de 15 000 représentants des associations d’anciens militaires de toutes les armes réunis à Udine. La ville a été neutralisée pendant plus de quatre heures pour laisser passer sous une pluie battante, ces anciens, jeunes et moins jeunes, accompagnés bien souvent par leur famille dont certaines ont revêtu les costumes traditionnels de leur région d’origine. Belle leçon de mémoire à une époque où le passé est revisité pour jeter dans les oubliettes certaines pages de notre histoire qui ont pourtant été écrites avec le sang de nos anciens sous les armes.

Enfin je terminerai en rendant un hommage appuyé au rédacteur en chef de la revue l’Objectif, le général Robert Carmona. Celui-ci a décidé de quitter ses fonctions pour se consacrer à sa vie de famille compliquée par des problèmes de santé.

Pendant de nombreuses années le général Carmona s’est consacré à la rédaction d’articles dont la qualité a été officiellement reconnue par la Revue de la Défense Nationale.

Il s’est aussi investi, comme rédacteur en chef des quatre numéros annuels de l’Objectif. Par sa plume remarquable et appréciée il a rédigé de nombreux articles permettant aux artilleurs d’être informés des questions de défense, de l’évolution de nos forces et de l’artillerie en particulier. Il a toujours su galvaniser les autres rédacteurs pour fournir à temps leurs productions avec une ferme bienveillance. Infatigable dans son action nous ne pouvons que le remercier du temps qu’il a consacré à l’Artillerie et à la Fédération.

Il est remplacé par le Chef d’escadron Bernard Wenden qui, avec le général Carmona, s’était déjà très investi dans la parution de la revue.

Avant de partir en vacances que je vous souhaite bonnes, je voudrais avoir une pensée pour tous nos soldats qui veillent sur notre sécurité hors des murs et maintenant dans les murs. La charge est lourde, la responsabilité grande mais nous savons qu’ils accomplissent leur mission avec tout le professionnalisme que nous leur connaissons à l’image de celui que nos anciens ont montré à travers le temps, notamment durant la première guerre mondiale. A chacun sa page d’histoire, ne l’oublions pas.

Bonnes vacances.

Général de Division Jean Pierre Meyer
Président de la Fédération Nationale de l’Artillerie






____________

Fédération Nationale de l'Artillerie